ONSHORE VS OFFSHORE EUROPE

PRINT

ONSHORE VS OFFSHORE EUROPE


Ci-dessous vous trouverez des données sur nos applications les plus courantes de sociétés européennes enregistrées, justement désignées les Compagnies Européennes Onshore (résident fiscal) et les Compagnies Européennes Offshore (non-résident) pour une comparaison plus facile. Il convient de noter que les deux formes de structures européennes offrent de schémas d’optimisation fiscale, chacun avec leur propre approche.

ONSHORE EUROPE

La société résidente fiscale
  • Aux pays onshore de haute imposition, les taux d’imposition peuvent être minimisés avec de décisions anticipées en matière d’impôts (les Pays-Bas) ou en utilisant de structures sophistiquées qui minimisent l’impôt comme en Autriche.
  • D’autres pays ont l’impôt sur les sociétés bas et fixe, ce qui permet une approche plus simple aux compagnies en procès de structuration commerciale (Chypre, la Lettonie).
  • Les numéros de TVA sont disponibles pour toutes les compagnies résidentes fiscales, bien qu’ils soient plus faciles d’acquérir et entretenir en de pays tels que Chypre, la Lettonie, les Pays-Bas, la Pologne.
  • Les conventions en matière de double imposition peuvent être appliquées à une société résidente fiscale pour réduire ou éliminer la retenue à la source sur les dividendes, intérêts et paiement de redevances.
  • Les exigences de fond s’avèrent essentielles dans des situations de planification fiscale et pour approuver la résidence fiscale.
  • Les applications les plus courantes: Le commerce général avec TVA L’entreprise holding avec revenu de dividendes Les actifs et les biens immobiliers La société de redevances.

OFFSHORE EUROPE

La société non résidente
  • Un 0% d’imposition moyennant les régimes fiscaux territoriaux (par exemple, Gibraltar) ou bien les sociétés en commandite non résidentes au Royaume Uni, l’Ecosse, le Danemark ou la Suède.
  • Un taux d’imposition effectif d’un 3-5% peut être obtenu en utilisant des structures d’agence (par exemple, le Royaume Uni, Chypre ou l’Irlande).
  • L’enregistrement de la TVA pour des entreprises non résidentes est compliqué. Si un numéro de TVA est requis, nous recommandons d’acheter une société inactive avec TVA, par exemple en Irlande.
  • Les exigences concernant les états financiers sont simplifiées (entreprises d’agence du Royaume-Uni et irlandaises) ou bien pas du tout requises (par exemple, la société en commandite écossaise).
  • La gestion de l’entreprise est plus facile et moins chère, surtout pour les compagnies qui n’ont pas d’obligation de déclaration de la TVA.
  • Les applications les plus courantes: Le commerce général si la TVA n’est pas requise Le commerce en tant qu’entreprise d’agence Les actifs et les biens immobiliers L’entreprise holding
upgrade your offshore company image